PASSAGE AU NIVEAU « ALERTE RENFORCEE SÉCHERESSE »

Les usages de l’eau font l’objet d’un arrêté préfectoral de niveau « alerte renforcée sécheresse » en date du 14 septembre 2022.

Compte tenu de la situation hydrologique et météorologique de ces derniers jours, Arnaud COCHET, préfet de Meurthe-et-Moselle a décidé de replacer la zone « Moselle amont et Meurthe » en ALERTE RENFORCÉE sécheresse.

Les averses orageuses de la semaine passée, cumulées aux précipitations prévues pour cette semaine ont un impact sur le niveau des cours d’eau. Cette situation améliore sensiblement l’étiage inédit de cette année 2022 et en conséquence la zone « Moselle amont et Meurthe » sort du niveau CRISE.

Toutefois le niveau des nappes reste bas et Monsieur le préfet rappelle qu’il est nécessaire de poursuivre l’effort collectif afin de préserver les capacités pour les enjeux prioritaires : l’alimentation en eau potable des populations, les usages en lien avec la santé, la salubrité publique, l’abreuvement des animaux, la préservation des fonctions biologiques des cours d’eau et la sécurité civile.

Ce passage au niveau ALERTE RENFORCÉE fait l’objet d’un arrêté préfectoral précisant les mesures de limitation ou de suspension des usages de l’eau, proportionnées à l’intensité de la sécheresse, concernant l’ensemble des usagers : collectivités, industriels, agriculteurs et particuliers.

Ces mesures de lutte contre les effets de la sécheresse, sont essentielles pour économiser l’eau et garantir les usages prioritaires que sont la santé et la salubrité publique, la sécurité civile, l’alimentation en eau potable. Le respect des mesures par l’ensemble des usagers de l’eau est essentiel pour assurer l’efficacité du dispositif.

Les services de l’État et les collectivités sont mobilisés pour faire respecter ces dispositions. Des contrôles sont réalisés sur tout le territoire pour s’en assurer.

En savoir plus … (lien vers le site de la Préfecture)

Résultat des élections internes du 1er août 2020

Le comité syndical a procédé aux élections internes pour désigner le président, les vice-présidents et les membres du bureau pour le mandat 2020-2026 :

  • Nicolas GERARD, Président
  • Gérard HUSSON, 1er Vice-président
  • Vincent COTTEL, 2nd Vice-président
  • Alain HERIAT, 1er membre du bureau
  • Jean-Marie PETIT, 2ème membre du bureau
  • Noël MARQUIS, 3ème membre du bureau
  • Xavier TREVILLOT, 4ème membre du bureau
  • Michel GRAVIER, 5ème membre du bureau
  • Patrice GEOFFROY, 6ème membre du bureau
  • Benoît LARIQUE, 7ème membre du bureau
  • Michel HEINRICH, 8ème membre du bureau

COVID-19 : continuité du service Eau Potable

Depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus COVID-19, le syndicat des eaux Euron Mortagne veille à la sécurité de l’alimentation en eau potable. Il suit notamment les mesures prises par le délégataire SAUR, qui a activé son plan de continuité d’activité, pour garantir la sécurité et la continuité du service « eau potable ».

La protection des captages et la surveillance des ouvrages (pompage, traitement, stockage, transport) sont assurées en priorité, de même que les auto-contrôles de la qualité microbiologique de l’eau potable produite et distribuée.

Les prélèvements pour contrôle réglementaire menés par le laboratoire CARSO pour le compte de l’Agence Régionale de Santé du Grand Est sont réalisés au domicile des abonnés en application des précautions sanitaires en vigueur pour prévenir la propagation du coronavirus COVID-19.

Selon l’ Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la présence de coronavirus dans l’eau destinée à la consommation humaine est peu probable.

Toutefois, par précaution, l’OMS et l’Agence Régionale de Santé du Grand Est recommandent le maintien dans les canalisations d’une concentration supérieure à la normale de chlore résiduel.

Les traitements mis en œuvre à chaque étape du cycle domestique de l’eau devraient garantir une désinfection adaptée à l’inactivation du virus COVID-19. Mais attention, cela ne signifie pas que l’eau du robinet est un désinfectant.

Plan de Gestion de la Sécurité Sanitaire des Eaux (PGSSE)

Le Syndicat des Eaux de l’Euron Mortagne compte parmi les 14 collectivités du Grand Est lauréates de l’appel à candidatures lancé par l’Agence Régionale de Santé en 2019.

En tant que « collectivité pionnière », il va bénéficier d’un accompagnement méthodologique et financier en vue de formaliser son plan de gestion de la sécurité sanitaire.

En savoir plus : https://www.grand-est.ars.sante.fr/plans-de-gestion-et-de-securite-sanitaire-des-eaux-pgsse